Un forum francophone exclusivement consacré aux Etats-Unis d'Amérique (politique, société, culture, médias, sport etc...)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une longue pause.... mais où en sommes nous ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Amnesiac
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Paris

MessageSujet: Une longue pause.... mais où en sommes nous ?   Sam 12 Avr - 17:36

Après quelques semaines d'absence, Forum USA revient.
Le débat politique américain a été fort peu commenté. Vous m'en voyez désolé.

Voici un petit rattrapage pour ceux qui seraient un peu perdu.
Le très bon "campaign tracker" du Washington Post.

http://www.washingtonpost.com/wp-srv/politics/interactives/campaign08/primaries/

On y observe que côté des Républicains la messe est dite depuis un bon moment. McCain sera le candidat du GOP à la Maison Blanche.

Tout ceci est en revanche beaucoup plus compliqué côté démocrate. Obama et Clinton sont aux coudes à coudes.
Obama a pour le moment 1,639 délégués et Clinton 1,503. Il reste 8 états et un peu plus de 800 délégués à se partager. Sans compter les super délégués (léger avantage Clinton). Tout ceci est loin d'être fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usaforum.forumperso.com
mp

avatar

Féminin Nombre de messages : 137
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une longue pause.... mais où en sommes nous ?   Sam 12 Avr - 19:35

Tu sais, sur la politique américaine en général, j'ai deux obsessions :

- le fait qu'un processus de hold-up des capitaux industriels, déjà largement réalisé par les japonais, s'est étendu avec la nouvelle crise aux capitaux arabes et surtout asiatiques. Il faut être bien distrait pour ne pas remarquer que les USA ne s'appartiennent plus, mais ne sont qu'une vague colonie des capitaux exotiques.

Avec bien entendu tout ce que cela implique de caché au niveau politique : officiellement, tout le onde veut la paix, mais les partenaires financiers, en raison de leurs investissements dans l'armement, ont tout intérêt à ce que ce soit la guerre, par exemple ...

- deuxième obsession : l'inculture totale des américains en matière d'Islam, qui les rend aveugles à l'éclatante réalité. Obama est de culture et de formation musulmane, tendance intégriste. Il s'est soudain "converti" en entrant en polique. Or, que dit le Coran ?

1° nul ne peut abjurer la religion musulmane sans faire l'objet d'une fatwa. Obama n'a rien encourru de tel, il est donc clair qu'il n'a pas abjuré.
2°. par contre, le Coran prévoit que tut musulman peut se faire passer pour converti, si cela sert ses buts. C'est clair, non ?

Bref, les tocards qui lui apportent leurs voix font entrer le loup dans la bergerie. Risible quand on l'entend parler des négociations qu'il envisage avec l'Iran, par exemple !

Bref, la messe est dite : les USA n'ont plus rien à dire sur leur production industrielle, et s'apprètent à se mettre à la merci d'un islamiste déguisé.

Remarque d'un de mes amis américains avec lequel je discutais sur Skype : "pas grave, il sera vite assassiné".

Comme tu vois, rien de très excitant. les autres problèmes sont tout à fait anecdotiques à côté de ceux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagny

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 67
Localisation : Bocage vendéen

MessageSujet: Re: Une longue pause.... mais où en sommes nous ?   Sam 12 Avr - 20:04

Remarque d'un de mes amis américains avec lequel je discutais sur Skype : "pas grave, il sera vite assassiné".

C'est une éventualité à laquelle je n'avais pas songé mais qui a un potentiel intéressant.
Il est vrai que, parfois, les traîtres à leur pays finissent mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amnesiac
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une longue pause.... mais où en sommes nous ?   Sam 12 Avr - 20:29

Assez stupéfiant ton message mp.
Que dire après ça?
Des deux problèmes que tu cites comme obsessions je n'en voit en fait qu'un seul: l'Amérique a peur du lendemain. D'une Amérique si sûr d'elle il y a de cela encore quelques années on est passé à un colosse aux pieds d'argile dont le leadership plus qu'hasardeux est en grande partie responsable.
Que les Etats-Unis, en récession plus ou moins avancée, soient dans le flou économiquement ne surprendra personne puisque c'est le cas de tous les pays industrialisés au monde. Que l'argent soit le nerf de la guerre et que la guerre produise de l'argent n'a rien de très nouveau, il n'y a qu'à se référer à un certain Dick Cheney.
Ce qui me préoccupe le plus, en dehors du fait que les Etats-Unis de Bush soient déraisonnable sur quasiment tous les plans, c'est la manière dont tu interprètes la position d'Obama et surtout la conclusion de ton message.
Si on étudie le passage, remarquable (dans le sens 'remarqué', le reste n'est qu'interprétation personnelle), d'Obama à la tête de l'Illinois on a peu de soucis à se faire concernant son prétendu intégrisme. Le débat est autre part: les Etats-Unis sont ils prêts à faire entrer à la Maison-Blanche un homme (noir) à la parole (non-messianique, suivez mon regard) nouvelle, résolument optimiste?
Tout le débat est là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usaforum.forumperso.com
mp

avatar

Féminin Nombre de messages : 137
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une longue pause.... mais où en sommes nous ?   Dim 13 Avr - 9:38

Citation :
Des deux problèmes que tu cites comme obsessions je n'en voit en fait qu'un seul: l'Amérique a peur du lendemain. D'une Amérique si sûr d'elle il y a de cela encore quelques années on est passé à un colosse aux pieds d'argile dont le leadership plus qu'hasardeux est en grande partie responsable.

En fait, c'est pire que cela. Non, la plupart des américains n'ont pas "peur" : ils continuent leur train train, un eu réduit, sans trop se prendre la tête. Mais le "colosse aux pieds d'argile" est surtout devenu une coquille vide, puisque ses capitaux sont àç l'étranger. Et cela, on n'en est pas assez conscient.

Code:
Que les Etats-Unis, en récession plus ou moins avancée, soient dans le flou économiquement ne surprendra personne puisque c'est le cas de tous les pays industrialisés au monde. Que l'argent soit le nerf de la guerre et que la guerre produise de l'argent n'a rien de très nouveau, il n'y a qu'à se référer à un certain Dick Cheney.

Encore non Wink La plupart des pays développé ont actuellement des problèmes, mais cela n'atteint pas vraiment leur dynamique. On voit par exemple la France connaître certaines difficultés, ... mais Air Frnce s'associer à KLM pour racheter Alitalia, etc. Bref, les capitaux sont là, et fonctionnent à des regroupements. Aux USA, il n'y a plus d'investissements de taille, mais seulement des rachats par l'étranger.


Code:
Ce qui me préoccupe le plus, en dehors du fait que les Etats-Unis de Bush soient déraisonnable sur quasiment tous les plans, c'est la manière dont tu interprètes la position d'Obama et surtout la conclusion de ton message.
Si on étudie le passage, remarquable (dans le sens 'remarqué', le reste n'est qu'interprétation personnelle), d'Obama à la tête de l'Illinois on a peu de soucis à se faire concernant son prétendu intégrisme. Le débat est autre part: les Etats-Unis sont ils prêts à faire entrer à la Maison-Blanche un homme (noir) à la parole (non-messianique, suivez mon regard) nouvelle, résolument optimiste?
Tout le débat est là.

En fait, la "couleur" d'Obama est loin d'être un inconvénient, mais joue essentiellement en sa faveur. Les blacks votent pour lui à plus de 80 %, des immigrés (latinos, asiatiques, etc) s'en sentent plus proches, et bien des blancs - surtout les jeunes - pensent faire la démonstration de leur ouverture d'esprit en votant aussi pour lui. N'oublie pas que, sous la masse de l'immigration, l'américain "blanc" est d'ores et déjà minoritaire aux USA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagny

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 67
Localisation : Bocage vendéen

MessageSujet: Re: Une longue pause.... mais où en sommes nous ?   Dim 13 Avr - 12:51

Citation :
"Que les Etats-Unis, en récession plus ou moins avancée, soient dans le flou économiquement ne surprendra personne puisque c'est le cas de tous les pays industrialisés au monde."

Exclamation Pas vraiment! d'après Jean-Pierre Chevallier, économiste:

Merci aux Américains

Un grand merci aux Américains qui confirment mes analyses et prédictions…

En effet, les Américains ont immédiatement (bien) réagi à la baisse des taux de la Fed le 18 mars : dans la semaine finissant le 31 mars, ils ont diminué leur épargne de $38,5 milliards pour les dépenser.
Les variations des agrégats monétaires d’une semaine à l’autre sont considérables ! C’est bien le temps des turbulences (au XX° siècle, ces variations étaient inférieures à $10 milliards).
Ces réactions ne sont pas de la volatilité mais de la réactivité (ou de l’élasticité) très forte car le comportement des Américains n’est pas irrationnel mais logique : ils ont compris que leur situation était bonne et qu’elle allait s’améliorer. Ils ont donc augmenté leurs dépenses !
Comme je l’ai écrit précédemment, l’augmentation de M2-M1 baisse : elle est passée de 8,9 % à 8,07 % et elle baissera encore dans les semaines à venir pour atteindre la zone idéale aux alentours de 7 % en concordance avec une croissance du PIB à son optimum de 3,5 %.
En effet, l’augmentation de la consommation, c’est à dire de la demande, entraînera l’augmentation de l’offre, c’est à dire de la croissance du PIB qui devrait se situer aux alentours de 2 % d’une année sur l’autre au 1° trimestre, en application de ma loi de la masse monétaire libre.
La croissance du PIB a pu être supérieure ou inférieure à 2 % du fait de l’incidence des exportations qui ne sont pas intégrées dans une analyse portant sur les variations des agrégats monétaires.
Une certitude : la croissance repart sur de bons fondamentaux grâce à l’action de la Fed en particulier, et surtout des Américains qui n’écoutent pas les idioties des journaleux et bonimenteurs, eux au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mp

avatar

Féminin Nombre de messages : 137
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Une longue pause.... mais où en sommes nous ?   Dim 13 Avr - 13:19

Hou la la, il m'a l'air bien optimiste, l'économiste ! Smile

Le fait que les américains désépargnent peut éventuellement soutenir la consommation un petit temps, ce qui est d'ailleurs toujours le cas. On voit que, quand le budget d'un énage décroit de 5 %, les dépenses ne diminuent environ que de 2 %, et pas tout de suite.

Se fonder sur ce mécanisme pour pavoiser est un peu gros Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une longue pause.... mais où en sommes nous ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une longue pause.... mais où en sommes nous ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sommes-nous faits pour travailler ?
» Débat : Sommes-nous égaux devant le bonheur? Croire rend-il heureux?
» Sommes nous manipulés ?
» Accident du travail : nous ne sommes pas couverts pour les soins
» Sommes-nous tous conditionnés ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum USA :: Le forum USA :: Élections 2008-
Sauter vers: