Un forum francophone exclusivement consacré aux Etats-Unis d'Amérique (politique, société, culture, médias, sport etc...)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le 22 Décemebre

Aller en bas 
AuteurMessage
Mr XX121

Mr XX121

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 59
Localisation : Texas Dallas

MessageSujet: Le 22 Décemebre    Dim 23 Déc - 21:41

22 décembre marque le 74e anniversaire de la réponse historique, effacée des livres d’histoire de France, du général de brigade américain Anthony C. McAuliffe aux Allemands pendant la bataille des Ardennes

Les forces allemandes avaient encerclé les Américains qui tenaient Bastogne et les environs de la ville.

Les forces allemandes contactèrent des hommes de la 101e Division aéroportée pour exiger leur « honorable reddition » sous peine d’être annihilés. En l’absence du général Maxwell Taylor, McAuliffe était responsable de la 101e.
Voici le message allemand qui lui a été livré vers midi :
Cette fois-ci, les forces des États-Unis,
à l’intérieur et à proximité de Bastogne ont été encerclées par de fortes forces
des unités blindées allemandes. D’autres unités blindées allemandes ont traversé
l’Ourthe, près d’Ortheuville, ont pris Marche et
atteint Saint-Hubert en passant par Hompre-Sibret-Tillet.
Libramont est entre les mains des Allemands.
Il n’y a qu’une seule possibilité de sauver les troupes américaines encerclées
de l’anéantissement total : c’est l’honorable
reddition de la ville encerclée. Afin d’y réfléchir,
un délai de deux heures sera accordé à compter de la date d’entrée en vigueur de la
présentation de cette note.
Si cette proposition devait être rejetée,
un corps d’artillerie allemand et six bataillons lourds sont prêts
pour anéantir les troupes américaines à Bastogne et dans les environs.
L’ordre de mise à feu sera donné immédiatement après ce délai de
deux heures.
Qu’a fait McAuliffe ?
A-t-il ordonné à ses hommes de jeter leurs armes à terre et de se rendre aux Allemands, qui les ont dépassés en nombre et encerclés ? A-t-il cédé à l’énorme menace de l’ennemi ?
Non, il a simplement répondu par un seul mot : « ABRUTIS ! »
Voici son message complet :
22 décembre 1944
Au commandant allemand :
« ABRUTIS ! »
Le commandant américain
Ce qui s’est passé ensuite est incroyable – et c’est l’une des plus grandes réalisations de l’histoire de la guerre américaine.
Les forces américaines défendirent Bastogne, repoussèrent les Allemands et ne cédèrent pas un pouce de terrain à l’ennemi.
Les Allemands jetèrent tout ce qu’ils avaient sur nos gars, et ils n’ont pas réussi à nous faire craquer.
Non seulement ils n’arrivaient pas à faire craquer nos gars, mais nous nous sommes retourné pour leur botter le cul.
A un moment, ils exigent notre reddition, et l’instant d’après, nous leur lâchons tout ce que nous avons sur eux.
En filigrane : Ne faites pas joujou avec les USA.
Que Dieu bénisse McAuliffe, les hommes de la 101e et tous ceux qui ont pris les armes contre les Nazis. C’est une génération qu’il ne faut jamais oublier.
Nous avons besoin d’un peu plus d’hommes dans ce monde avec les tripes de ces gars – les tripes pour dire aux militaires ennemis qui les ont encerclés « VOUS ÊTES DES CINGLÉS ! »,
Nous en avons un en ce moment à la Maison-Blanche.



Oui, c’est le fameux « Nuts » de McAuliffe qui a donné son nom à la Grand’Place de la Ville de Bastogne, siège principal et décisif de la Bataille des Ardennes connue aussi sous le nom de Contre-Offensive Von Rundstedt – la stratégie d’Hitler était de remonter vers le nord pour reprendre Anvers et son port d’où la guerre pouvait, selon Hitler, repartir à l’avantage de l’Allemagne. Les Alliés devaient enfoncer ce nouveau front, ce qu’ils ont fait. En anglais, cette bataille est connue comme « the Battle of the Bulge ». Cette année, la Ville fera de nouveau le plein de vétérans et de familles d’anciens combattants américains, allemands, français, anglais et belges. Comme chaque année, selon la tradition en souvenir de la célèbre réponse de McAuliffe, le bourgmestre lancera du balcon de l’Hôtel de Ville des noix à la foule. A Bastogne et sa région, point d’anti-américanisme. On sait trop bien ce qu’on doit aux Américains en général et à Patton et sa 101ème aéroportée en particulier. A voir, outre le Mardasson construit par la Belgique en hommage aux GIs, le nouveau musée de guerre (Bastogne War Museum) et aussi les « fox holes » creusés par les soldats américains au Bois Jacques. Ces fox holes sont toujours là, bien conservés, rappellent la souvenir d’une lutte terrible contre l’ennemi et contre le froid glacial de décembre 1944. Mais la ligne de front ne s’arrête pas à Bastogne. Il existe bien d’autres endroits moins connus en Belgique qui ont marqué la Bataille des Ardennes tels que St Vith, Malmédy, Eupen (capitale de la Belgique germanophone), Houffalize, etc. A visiter, le grand cimetière US de Henri-Chapelle. Patton, lui, est enterré à Hamm près de Luxembourg-Ville

Aucun frouze n’aurait eu ce courage ils l’ont censuré car la frouze est trop lâche pour se battre voir Invasion Islamique Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile Smile Smile Smile Smile Smile Smile cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers santa santa santa santa santa santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le 22 Décemebre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum USA :: Le forum USA :: Actualité-
Sauter vers: