Un forum francophone exclusivement consacré aux Etats-Unis d'Amérique (politique, société, culture, médias, sport etc...)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire d'une Vraie Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr XX121

avatar

Masculin Nombre de messages : 405
Age : 58
Localisation : Texas Dallas

MessageSujet: Histoire d'une Vraie Française   Mar 1 Aoû - 21:03

Lundi après-midi, la maire de Calais, Natacha Bouchart, a affirmé dans un communiqué qu’elle ne « donnera pas suite aux injonctions » du Conseil d’État, qui a ordonné des mesures d’aide aux migrants, comme la création de points d’eau ou de sanitaires.
« Une injustice pour les calaisiens »
« La décision de justice du Conseil d’État est une injustice pour les Calaisiens, car elle les met de nouveau sous la menace de la recréation d’une énième « Jungle ». Aussi, en l’absence de politique nationale et européenne offrant une solution globale de maîtrise de l’immigration, la Ville de Calais ne donnera pas suite aux injonctions qui lui ont été faites », a déclaré Natacha Bouchart dans un communiqué.
Selon Emmanuel Agius, premier adjoint de la ville de Calais, la maire est consciente de ce qu’elle risque en ne respectant pas une décision de justice : « Elle en assumera les conséquences. Le rôle d’un élu de la République, surtout à Calais, est de faire tout pour se faire entendre et défendre sa population ».
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Des astreintes de 100 euros par jour de retard
Mais, justement, que risque Natacha Bouchart, ou plutôt la ville de Calais ? La décision du Conseil d’Etat remet à zéro les délais accordés à la ville et à l’Etat pour se conformer aux injonctions de l’ordonnance du tribunal administratif (TA) de Lille. Ils ont donc dix jours, à partir de ce lundi, pour créer des points d’eau ou encore des sanitaires. Le juge des référés a néanmoins précisé des astreintes de 100 euros par jour de retard au-delà de ce délai.
Selon l’adjoint au maire, la municipalité ne s’opposera pas à la réquisition de locaux par les services de l’Etat, autrement dit, la préfecture. « Mais il faudra que le préfet explique lui-même sa décision aux Calaisiens », assure-t-il.
Source : 20minutes.fr

L’état n’a pas a s’ingérer dans cette situation, car n’a pas su régler le problèmes de ces émigres a Calais.
Il est facile de donner de ordres, mais que l’état donne d’abord l’exemple.

Ha cette pompeuse de MaCon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire d'une Vraie Française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la police française
» La Marine Française
» Et la Normandie devint française!
» La marine française en 1720
» Origine des noms de famille d'origine Française installées au Canada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum USA :: Le forum Reste du Monde :: Forum France-
Sauter vers: